Choose By Eram
7 novembre 2017

Eram fait un grand pas dans l’IoT avec la Cité de l’Objet Connecté !

Et si une entreprise angevine de 90 ans révolutionnait la mode ? Le Groupe Eram se positionne une fois de plus comme le fer de lance de la fashion Tech, cette tendance qui réinvente ce secteur grâce aux nouvelles technologies. Comment ? En se transformant comme un acteur majeur de l’innovation mixant électronique et habillement. Un statut confirmé lors du World Electronics Forum d’Angers.

#Choose by Eram, les stars du WEF :

Eram - Cité de l'Objet Connecté

“Le symbole de cette volonté, de cette audace, de cette combativité, je les ai  à mes pieds. Ces chaussures n’ont pas été pensées par une startup de la Silicon Valley, mais par une entreprise française qui a 90 ans qui s’appelle Eram.

Ce sont les mots prononcés par le Maire d’Angers, Christophe Béchu lors de l’inauguration du WEF Summit. Accompagné par Gary Shapiro, Président et PDG du Consumer Technology Association (CTA), tous deux chaussés des #Choose by Eram ; l’image est belle et souligne la réussite de la marque lors de ce salon international.

Si l’entreprise angevine multiplie les initiatives en matière de nouvelles technologies depuis toujours, elle est la première à proposer une chaussure connectée dont la tige (partie extérieure recouvrant le pied) et non la semelle, change de couleur instantanément, grâce à une application  smartphone. Si vous pouvez changer d’apparence selon vos humeurs et la faire évoluer  en fonction de la musique  écoutée, ce wearable nouvelle génération permet également de saisir une couleur sur n’importe quel support pour l’appliquer à ses chaussures. #Choose by Eram a remporté le Trophée de la meilleure innovation à l’issue du WEF !

vLe fruit d’un écosystème

Si Eram fait aujourd’hui son entrée dans le monde de l’IoT, la marque a su une nouvelle fois s’entourer. Cette innovation a rassemblé des talents aux quatre coins de la France pour un produit Made In Pays de la Loire : l’industrialisation a été réalisée en partenariat avec le bureau d’étude de Combrée du groupe éolane pour la partie R&D, et avec la Cité de l’Objet Connecté à Angers pour la partie prototypage et fabrication électronique. L’intégration du module électronique et la fabrication de la chaussure ont, elles, été réalisées dans l’atelier Eram de Montjean-sur-Loire. 150 paires en série limitée et numérotées sont proposées pour le lancement prévu le 15 novembre.

 

Eram, l’innovation comme fil conducteur

Renaud Montin, directeur marketing et digital d’Eram, évoque cette réussite et présente une politique d’innovation qui paie, et ce depuis 90 ans.

Cité de l'Objet Connecté et Eram au WEF Angers

Renaud Montin (Directeur marketing et digital Eram), Emmanuelle Leclerc (Directrice marketing & communication Cité de l’Objet Connecté), Sébastien Chatelier (DG éolane) et Franck Cherel (DG de Parade et e-vone)

  • Emmanuelle Leclerc : “Quel est le bilan du WEF Angers pour Eram ?”

Renaud Montin : “Tout d’abord, je pense que c’est une immense fierté. En tant qu’acteur traditionnel de la chaussure, être remarqué sur un événement électronique, c’est tout de même assez peu commun ! Un chausseur de 90 ans qui devient acteur dans un événement Tech et qui plus est reconnu via un WEF Award, qui l’aurait cru ?
Comme Christophe Béchu l’a fait remarquer dans son discours, Eram a su se remettre en question et l’a toujours fait depuis sa création, et c’est une belle récompense aujourd’hui. Je retiendrai également une ouverture mondiale pour l’écosystème régional, ce qui peut être intéressant pour la suite.”

  • EL : “Au sujet de cet écosystème des Pays de Loire, comment Eram s’y intègre ?”

RM : “Comme je l’ai déjà mentionné, nous sommes une entreprise familiale qui a 90 ans, avec une empreinte territoriale très forte. J’estime donc que nous avons un rôle justement de développement d’un écosystème global et particulièrement local. L’histoire d’Eram, c’est une histoire de famille et de territoire. Depuis toujours, nous avons un rôle de développement en tant qu’acteur économique.

On peut le voir lorsqu’il y a quelques années, on détectait des talents au travers de publicités un peu folles avec des personnes qui sont des célébrités désormais. Aujourd’hui, on met en place un e-lab pour soutenir la création contemporaine. Il est évident que tout le monde y gagne dans cette histoire, surtout quand les partenaires en question ont les compétences. C’est pour cela que l’on a choisi éolane et la Cité de l’Objet Connecté. Aujourd’hui, toute la richesse et l’innovation d’Eram s’appuient sur de la coopération.”

  • EL : “Impression 3D, Réalité virtuelle et maintenant l’IoT.  L’intelligence artificielle semble être la nouvelle technologie à la mode, doit-on s’attendre à découvrir une évolution “smart” de vos #Choose by Eram ?”

Eram WEF Angers - Cité de l'Objet Connecté

RM : “Aujourd’hui nous avons un produit qui fonctionne en autonomie avec lui-même, puisque la seule interaction qui le fait réagir se fait avec le smartphone. On peut imaginer que demain effectivement, on y intègre encore plus d’intelligence en se connectant par exemple à d’autres environnements.

Au final, Eram était au CES2016 pour présenter le prototype de #Choose by Eram, depuis nous avons travaillé sur l’industrialisation via une première série. Nous sommes donc passés du “Proof Of Concept” à un “Proof Of Value”, et maintenant, quelle sera la prochaine étape ? Nous sommes en mode itératif depuis le départ de ce projet, et à chaque fois nous avons amélioré notre modèle. La suite ira dans ce sens.”

  • EL : “L’innovation semble être un fil rouge au sein de votre groupe, avez-vous des conseils à donner en matière de transformation numérique ?”

RM : “Effectivement, nous fonctionnons sur du “test and learn”. Prenons la réalité virtuelle, nous avons présenté une expérience de VR Shopping et on s’est rendu compte que c’était très difficile de modéliser des chaussures… Pour l’IoT, nous avons réalisé un premier prototype et nous nous sommes rendu compte que l’intégration n’était pas simple pour un produit en mouvement. C’est ainsi qu’on fonctionne, nous sommes dans le “faire” quitte à échouer, mais il s’agit avant tout d’apprendre.

Il faut, quoi qu’il arrive, éviter d’être statique sur ce marché qui bouge beaucoup, tout en prenant en compte un consommateur qui est en perpétuelle recherche de valeur ajoutée.

Il ne faut pas oublier que l’une des valeurs d’Eram est l’audace et on n’a donc pas peur de prendre des risques, d’essayer, de faire. Après tout, il vaut mieux se planter que de ne rien faire non ? C’est le “This only way to do it is to do it” des États-Unis.”

Choose by Eram - Cité de l'Objet Connecté

  • EL : “Concernant #Choose by Eram, comment qualifier les premiers résultats ?”

RM : “Disons que l’on a mis un premier pied dans l’IoT (sans mauvais jeu de mots)… Nous sommes un des premiers à nous lancer sur ce marché balbutiant de la fashion Tech, ce segment qui émerge seulement. Maintenant, les précommandes ont été lancées pendant le WEF Angers, elles sont désormais terminées.

Les premières ventes se sont déroulées avec les précommandes lors du WEF. Le lancement officiel de Choose by Eram se déroulera le 15 novembre sur http://www.eram.fr/choose et à Paris Forum des Halles. Attention, c’est une  série limitée, il y en aura donc pas pour tout le monde !