Enedis à la Cité de l'Objet Connecté
22 décembre 2016

Enedis et la Cité interconnectés !

Enedis (anciennement ERDF) est entré au capital de la Cité de l’Objet Connecté en octobre 2016. Notre nouvel actionnaire ayant à cœur de rendre concret ce nouveau partenariat, a choisi d’organiser à la Cité un hackathon interne autour de la thématique « IoT au service de la vigilance des salariés » s’est déroulé les 13 et 14 décembre. Innovation, dynamisme et bonne humeur étaient au rendez-vous !

Avec Enedis en Pays-de-Loire, le courant passe

Enedis en Pays de Loire, c’est 2 000 salariés rattachés au service public de distribution de l’électricité pour 2 millions de clients ; c’est par ailleurs le premier opérateur d’objets connectés en France avec le compteur Linky (35 millions déployés à horizon 2021).

Le directeur régional Enedis Pays de la Loire, Olivier Duhagon précise les raisons de ce rapprochement avec la CIté :

“Le réseau de distribution est à un virage avec les enjeux de la transition énergétique, notre réseau doit se numériser, devenir communicant, smart, c’est tout le sujet des smartgrids”

Il insiste sur le fait que le réseau doit s’adapter et se moderniser ; en ce sens le numérique constitue un levier essentiel. Pour passer ce cap d’un service public de distribution d’électricité “nouvelle génération”, Enedis  doit notamment développer de nouvelles technologies et compétences : informatique, téléphonie, data, Iot.

Pour Enedis, l’internet des objets favorise une meilleure maintenance des réseaux, permet d’améliorer de la prévention au quotidien des intervenants (agents et prestataires) et participe à un meilleur service au client.

“Le sérieux et l’engagement de la Cité de l’Objet Connecté qui est une  première en France font que naturellement, nos chemins devaient se croiser !”

Au cœur d’un réseau

Enedis et la Cité de l'objet Connecté

Nicolas Touche – Thierry Sachot – Olivier Duhagon

En ce sens, l’organisation d’un hackathon interne à Enedis au sein de la Cité était une évidence pour M. Duhagon. Cela concrétise leur entrée au capital et confirme qu’il ne s’agit pas seulement d’un partenariat financier, mais d’apporter également de futurs projets concrets à partir de de l’intelligence collective des équipes d’Enedis… L’important étant de développer l’industrialisation d’objets qui facilitent la distribution de l’électricité et répondent à des objectifs de prévention, santé et sécurité.

Au delà de  toutes les idées évoquées lors de ce hackathon, il tient à attirer l’attention sur le caractère inachevé de l’internet des objets. Si l’évolution des objets connectés est en cours, la révolution reste à venir, que ce soit en matière de distribution énergétique, de consommation intelligente ou de maintenance et sécurité.

Nicolas Touche, directeur Enedis dans le Maine-et-Loire, confirme les propos d’Olivier Duhagon en précisant l’importance pour Enedis de travailler aux côtés de l’écosystème angevin et dsoutenir la dynamique autour du label AngersFrenchTech IOT, notamment au travers de cet hackathon.

“Faire venir des responsables et des équipes Enedis de toute la France à Angers, au sein de la Cité et plus largement de la Wise Factory, ce n’est pas anodin : lorsqu’on vient ici, on n’en sort pas pareil et cela se passe à Angers !”

Hackathon comme accélérateur

L’objectif de cet hackathon était d’injecter des compétences de la Cité de l’Objet Connecté, comme celles de Hubert et Yannick en matière de coaching en électronique mécanique et soft embarqué  ; pour modifier des méthodes de travail internes à Enedis et développer des prototypes crédibles ; le lauréat bénéficiant d’une incubation accélérée.

Si cet événement, comme tout hackathon, désigne à la fois un principe, un moment et un lieu où un groupe de développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, Virac Oung, responsable pilotage innovations numériques chez Enedis, précise que leur démarche est également de développer un mixage entre l’acquisition de compétences et la mutualisation d’expertises internes émanant de différents métiers qui se rencontrent.

Cet événement collaboratif est un exemple concret d’aventure humaine entre Enedis, la société Bemyapp et la Cité : les équipes se sont mobilisées avant et pendant l’événement qui s’est révélé une vraie réussite tant sur le plan humain qu’en matière de créativité, avec plus de 100 idées d’objets proposées. Un challenge collaboratif relevé avec brio !

L’équipe d’Enedis en Pays-de-Loire a remporté le premier prix du jury avec un cadenas connecté, Olivier Duhagon soulignant l’intérêt d’un projet au service de la prévention. Donnons-nous rendez-vous dans quelques mois pour prendre des nouvelles sur le développement de ce projet gagnant !