Hololamp - Iot
27 mars 2017

Hololamp : bienvenue dans le futur !

Hololamp. Retenez bien ce nom, car ceci est une petite révolution ! C’est avec un plaisir non dissimulé que nous accompagnons actuellement Guillaume Chican et son projet des plus prometteurs. Le jeune ingénieur de 27 ans s’est immergé dans la réalité augmentée dès la venue au monde de cette nouvelle technologie pour en faire sa spécialité. Rencontre avec un génie, tout aussi discret que brillant !

Une innovation pas comme les autres

Issu de l’Université Technique de Munich, prestigieuse école à l’origine d’innovations majeures dans le monde de la réalité augmentée, Guillaume a travaillé par la suite au CEA, dans l’équipe de RA qui a créé Diotasoft.

« J’ai ainsi été immergé très tôt dans le monde de la réalité augmentée et j’ai découvert la possibilité de créer un système qui offrait une expérience de réalité mixte sans contraindre l’utilisateur à porter un équipement inconfortable. »

Voilà comment l’on évoque simplement, et ce après plusieurs mois de recherche et développement, le premier système portable de réalité augmentée sans lunettes et sans smartphone/tablette.

Plus précisément, Hololamp est une innovation qui porte bien son nom car c’est bel et bien une lampe disposant d’un pico projecteur et plusieurs capteurs, pour créer des illusions 3D directement dans l’environnement de l’utilisateur.
Les plus geeks d’entre vous auront fait le rapprochement avec l’univers Star Wars ! Rappelez-vous de ce jeu holographique avec lequel s’amusent Chewbacca et C3PO dans le Faucon Millennium. La référence est d’ailleurs totalement assumée, les équipes travaillant actuellement sur une application de communication en avatar avec Hololamp, inspirée des hologrammes de Palpatine. Pour ajouter un peu de magie, ces passionnés de SF ont également recréé un jeu d’échecs animé en 3D similaire au Wizard’s Chess de Harry Potter. De la fiction à la réalité, il y a qu’un pas qui vient d’être franchi !

« Nous sommes très fiers de réussir à donner vie dans le monde réel à des applications qu’on n’avait vues que dans les films de science-fiction jusqu’à présent. »

Une création ancrée dans la réalité

Pour bien comprendre la particularité d’Hololamp, faisons-le point sur les différentes réalités auxquelles vous êtes ou serez confrontés dans un avenir proche.

La réalité virtuelle transporte l’utilisateur vers un monde purement virtuel, alors que la réalité augmentée ajoute du contenu virtuel au monde réel. Ce contenu peut être de simples informations textuelles, mais aussi des effets spéciaux 3D – comme dans un film – qui fusionnent avec le monde réel.

Fusionner l’environnement réel et l’environnement virtuel en temps réel est une tâche complexe qui nécessite la connaissance de la géométrie de l’environnement : on parle alors de réalité mixte.

Les solutions de réalité mixte reposent sur des lunettes, des écrans ou des projecteurs : l’utilisation de projecteurs a donné lieu à une branche dédiée appelée la réalité augmentée spatiale. C’est ce que fait Hololamp, en proposant en plus une sensation d’objets 3D.

« A moins de devoir porter des verres correcteurs ou de vouloir paraître cool sur la plage, personne ne souhaite avoir des lunettes sur le nez : elles sont inconfortables, coupent l’utilisateur de son environnement et peuvent réduire son champ de vision. Les masques de réalité augmentée sont d’autant plus encombrants qu’ils sont plus volumineux et plus lourds que de simples lunettes. »

Très conscient des contraintes de ce marché, Guillaume considère d’une manière générale que les wearables ne sont pas la bonne approche pour certains usages. Des études l’ont d’ailleurs constaté pour le cinéma 3D où ces lunettes ont été mal accueillies par le consommateur, tout comme les montres connectées qui n’ont pas trouvé leur marché. « La bonne approche dans de nombreux cas est de supprimer toutes les contraintes qui peuvent peser sur l’utilisateur. C’est ce que fait Hololamp ! »

Si les exemples cités précédemment illustrent un usage lié aux jeux vidéos, le principal débouché de l’Hololamp est le « home entertainment ». Cela couvre effectivement le gaming, en offrant une nouvelle expérience de jeu, mais également les applications de smart home et de retransmission sportives. La lampe peut, par exemple être posée sur une table basse et diffuser du contenu 3D en plus du match sur l’écran de TV.  

Hololamp est par ailleurs un puissant outil de visualisation 3D et d’aide à la vente pour les entreprises. Elle permet, en autres, d’afficher en 3D des molécules pour l’industrie pharmaceutique, ou bien de représenter des bijoux ou montres pour l’aide à la vente dans les bijouteries.

Un membre de l’Iotfamily

Nous travaillons actuellement sur la dernière itération du prototype à la Cité de l’Objet connecté, des applications incroyables et nous allons très bientôt lancer une campagne de financement participatif pour délivrer la lampe et son Software Development Kit dans Unity (moteur de jeu multi-plateforme).

Cité de l'objet connecté - Hololamp

Des idées géniales ont été mises en œuvre à la Cité de l’Objet Connecté pour perfectionner la lampe. De plus la lampe sera produite sur les lignes de production de la Cité de l’Objet Connecté pour un produit 100 % français ! Nous travaillons avec Romain qui est d’une aide incroyable pour la gestion du projet et la coordination des tâches du projet. Hubert et Luc qui font un travail remarquable sur la partie mécanique ; enfin Pascal apporte son expertise très pointue sur l’électronique des technologies de projecteurs et de capteurs.

Nous sommes ainsi une équipe dynamique et pluridisciplinaire, ce qui a permis de créer la technologie unique, innovante et pluridisciplinaire de Hololamp. Si j’avais un conseil à donner à de nouvelles startups, je leur dirais de venir à la Cité de l’Objet Connecté ! nous précise-t-il avec un clin d’œil.”

Un avenir tout tracé

« Le salon fut un grand succès, nous avons eu un monde fou visitant notre stand, et les gens étaient bluffés par la 3D, on entendait beaucoup de “wow” ! » C’est ainsi que le jeune maker évoque le CES 2017 !

Entre des échanges avec les visiteurs apportant idées et nouvelles applications pour la lampe, mais également des rencontres avec des clients et partenaires potentiels, l’événement fut indéniablement un succès. Ce fut également l’occasion de tester des algos de machine learning avec des milliers de visiteurs différents : « Nous avons eu le plaisir de constater que nos algorithmes étaient très robustes et ont très bien fonctionné sur nos visiteurs, » souligne Guillaume avec le sourire.

Si la satisfaction peut se lire aujourd’hui sur son visage, le parcours ne fut pas de tout repos. Travailler avec des technologies très nouvelles rend la recherche de partenaires des plus compliqués, précise-t-il…  

Avec le prix de l’ingénieur Digital 2016 par l’Usine Nouvelle, la sélection parmi les 12 meilleures startups du CES 2017, et le premier prix au Laval Virtual Awards 2017 dans la catégorie 3D Games & Entertainment en poche, l’avenir d’Hololamp semble tout tracé !

Laval Virtual - Hololamp

L’iotfamily autour de Guillaume et du premier prix au Laval Virtual Awards 2017 – Catégorie 3D Games & Entertainment

Une reconnaissance qui s’illustre également par une couverture médiatique des plus grands médias US comme CBS et FOX news et de la presse spécialisée comme TechCrunch, Digital Trends, VentureBeat, The Verge, Futurism, etc. Plus de 40 médias à l’international !

« Nous avons de nombreuses idées de développements logiciels potentiels et d’applications avec Hololamp. Notre objectif d’ici 5 ans est que le produit Hololamp soit un outil multi-usage avec une plateforme de distribution numérique comprenant de nombreuses applications » conclut Guillaume.