Iot colloque 2017
3 octobre 2017

La Cité de l'Objet Connecté vous présente l'IoT Colloque 2017

L'ESEO organise la troisième édition du Colloque IoT, en partenariat avec la Cité de l’Objet Connecté, le 25 octobre prochain. 700 visiteurs se retrouveront autour de l'internet des objets, pour évoquer son avenir et ses nombreuses applications. Conférences, showroom et tables rondes ponctueront cet événement intégré à une Connected Week des plus attractives !

03Emmanuelle Leclerc (directrice marketing et communication de la Cité de l’Objet Connecté) : “Bonjour Pierre-Yves Pâques, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?”

Pierre Yves Paques, Iot Colloque 2017PYP : “Je suis Directeur du développement de l’ESEO, responsable des  partenariats externes, des relations entreprises et internationales. L’ESEO, c’est plus de 1300 élèves-ingénieurs généralistes en électronique et informatique sur quatre sites : Angers, Paris, Dijon et Shanghaï . L’école a doublé d’effectif en 10 ans et continue de se développer.”

EL : “La Cité de l’Objet Connecté est d’ailleurs un partenaire de l’ESEO ?”

PYP : « Tout à fait, que ce soit dans le cadre de visites d’entreprises, l’accueil de stagiaires,  des conférences, des projets d’étudiants en objets connectés… Notre collaboration génère de nombreuses actions ! »

EL : « Comment se déroulera cette 3e édition de l’IoT Colloque ? »

PYP : « Le colloque regroupe plus de 700 professionnels sur une journée à l’ESEO, c’est à ma connaissance l’événement le plus important sur l’IoT dans tout l’ouest de la France. C’est relativement logique au vu de ce territoire à forte dominance électronique, avec des industriels comme Lacroix, MSL, Eolane… La Cité de l’Objet Connecté  et la Ville ont d’ailleurs contribué à l’émergence de ce réseau et donc du Colloque.

Cette manifestation s’articule autour de trois axes sur une journée :

  • Des conférences et tables rondes, dont trois conférences plénières le matin 
  • Un showroom permettant à des sociétés d’exposer leurs solutions, soit produit soit service, tout au long de la journée 
  • Des animations avec cette année un village startup, des présentations d’entreprises (CGI, l’INPI, l’ANSSI, …) et des tutoriels, une nouveauté proposée à la demande des participants de l’édition précédente. »

EL : « Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de ces tutoriels ? »

PYP : « Trois professeurs vont expliquer les bases du développement IoT au cours de trois didacticiels de 30 minutes à 1h. Ces tutos très spécialisés technologies se dérouleront l’après-midi du 25 octobre. Il y aura une thématique sur les questions techniques à se poser pour créer un objet connecté de A à Z au travers d’un exemple concret.  Le second rendez-vous évoquera la compatibilité électromagnétique (CEM). Il y  a de nombreux objets connectés qui ont tendance à interférer avec d’autres, d’autant plus que la miniaturisation se développe.

Le dernier tuto évoquera les données massives, le big-data, qui sont un domaine où de plus en plus d’entreprises investissent, on parle même du big-data comme du “pétrole des entreprises du futur” ! »

Iot colloque 2016

EL : « Et concernant les mini-conférences ? »

Elles se dérouleront l’après-midi dans de plus petites salles. Les participants doivent se préinscrire via l’application Swapcard. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant !

EL : « Pouvez-vous nous présenter les conférences du matin ? »

PYP : « Il y a trois conférences proposées avec des experts reconnus qui témoigneront de leur expérience et répondront aux questions :

  • La première se focalise d’une manière générale sur les technologies émergentes. Cela englobe l’Intelligence artificielle, la réalité augmentée et le Blochchain.
  • La seconde aborde l’écosystème IoT, et se présente sous forme d’une question : “Comment travailler ensemble des start-ups aux grands groupes ?”
  • La troisième répond à un enjeu spécifique de la filière électronique autour du thème de l’usine du futur 4.0

Il y a donc une approche technologique mais aussi une approche “réseau”. Cette démarche mettant en avant l’écosystème ou la notion de complémentarité, elle résulte notamment des résultats de “l’Enquête nationale IoT de l’ESEO: Technologie émergente & Compétences recherchées,” selon les 750 spécialistes du domaine qui ont répondu : le plus important pour réussir dans l’IoT, c’est de travailler ensemble dans un écosystème innovant ! Les usages auxquels on répond sont le second aspect essentiel à prendre en compte pour développer un objet connecté avec succès.

Toujours selon cette étude, il est par ailleurs intéressant de souligner que les secteurs les plus porteurs seront la santé et la smart city.
Quant aux technologiques les plus recherchées, et je dirais même sur-recherchées actuellement, elles tournent autour de la sécurité des objets et des capteurs électroniques. »

EL : « Quels sont les ingrédients de la réussite de cet événement ? »

PYP : « L’ESEO répond d’abord à un besoin de ses partenaires entreprises et des acteurs de l’IoT de se retrouver et travailler ensemble. Nous les questionnons et leur demandons aussi d’évaluer le colloque : avec plus de 250 avis d’entreprises l’année dernière, c’est une mine pour améliorer cet événement chaque année ! Il faut noter que le Colloque est depuis le début un travail d’équipe. Le travail opéré avec notre réseau et le comité de pilotage composé de la Cité de l’Objet Connecté, We Network, la CCI, Angers French Tech, Angers Loire Métropole, Cap’tronic et Aldev a été essentiel. Nous avons d’ailleurs maintenant le soutien aussi de la plupart des acteurs nationaux comme l’UIMM, l’ACSIEL ou le partenariat avec la revue ÉlectroniqueS.« 

La Cité de l'Objet Connecté partenaire de l'Iot Colloque

EL : « La Cité de l’Objet Connecté est d’ailleurs fière de participer à ce comité de pilotage et d’être un partenaire premium… »

PYP : « C’est d’ailleurs un partenariat spécial en tant que membre du comité de pilotage et au vu de nos collaborations passées (visites, échanges, projets IoT start-ups, etc.). En tant que partenaire, la Cité est associée à nos différents supports de communication externes, mais aussi internes, pour ainsi toucher aussi nos étudiants et le réseau de l’ESEO. La Cité sera des plus visibles grâce à un double stand à côté de celui de NXP et au travers de participations aux différentes conférences. »

EL : « Comment s’intègre cet événement à la Connected Week ? »

PYP : « La Connected Week, c’est plus de 30 manifestations sur une semaine du 21 au 2_ octobre en parallèle d’un événement international et professionnel qu’est le WEF. Cette semaine s’y greffe pour permettre au grand public de se l’approprier et de lancer un rendez-vous du numérique qui a vocation à se répéter tous les ans ! L’IoT Colloque se présentant comme le plus gros événement professionnel de l’IoT dans l’ouest, il est naturel de s’y intégrer et de soutenir le WEF et la Connected week. L’ensemble du programme est à retrouver sur www.connected-week.com. »

EL : « Comment nos lecteurs peuvent-ils s’inscrire à cet événement ? »

PYP : « L’entrée est gratuite mais il y a un nombre de places limité il faut faire vite ! Les visiteurs s’inscrivent via le site internet www.eseo.fr/iotcolloque et reçoivent un email de confirmation qui les invitera à télécharger l’application du Colloque Swapcard permettant notamment de consulter l’annuaire des différents participants du Colloque, de s’inscrire aux conférences, de rentrer en contact avec d’autres pour préparer des business-meetings, etc. »

EL : Merci, Pierre-Yves, rendez-vous le 25 octobre à l’ESEO !

Iot colloque connected week