10 juin 2016

Love box, un amour de petite boite !

Lorsque l'on évoque les objets connectés, on n'imagine pas en premier lieu les sentiments amoureux comme moteur créatif et encore moins comme vecteur d'émotion. Accuser les technologies de renforcer l'exclusion sociale et même d'accentuer les inégalités n'est d'ailleurs pas nouveau. C'est pourquoi Lovebox a une place à part dans cet univers numérique. Cette boite en bois, mignonne et colorée, est bien loin de l'image ultra-high-tech que l'on peut se faire de l'Internet of Things.

C'est Jean, ce jeune chercheur et CEO du projet qui en parle le mieux, avec le sourire et une passion pleine de beaux sentiments. Les chiens ne font pas des chats, paraît-il !

Connecter le monde digital et le monde matériel

Parce qu’une sonnerie de téléphone, une visio skype ou un SMS tombent désormais dans une forme de banalité…. Au travers d’un écran, ces applications et outils qui transmettent le troisième message de votre découvert de la même manière que des bisous virtuels de l’être aimé, les sentiments humains ne deviennent qu’une notification de plus dans un flux d’information. C’est à la base de ce postulat que Jean a créé ce « projet amoureux ». À Boston pour des raisons professionnelles, ce chercheur imagine un nouveau moyen de communication inédit, adapté à la connexion émotionnelle unique de son couple ! Et c’est ainsi qu’il conçut une LoveBoxe pour sa fiancée.
En cherchant à redonner du sens à leur communication à distance, il invente une nouvelle manière de vivre leur passion. Et si au travers d’une LoveBox, on pouvait redonner une intimité au couple, un jardin secret accessible de n’importe où ? Le romantisme à l’air du numérique a encore de l’avenir devant lui !

Comment ça marche ?

Concrètement, la LoveBox fonctionne à partir d’une application mobile permettant de partager des petits mots doux . Lorsque vous avez un message en attente, le cœur habillant l’écrin s’active. Chamboulée, votre dulcinée consulte votre secret, vous serez alors notifié que votre message d’amour lui est bien parvenu. Jean l’explique encore mieux en vidéo.

I Love You by lovebox

LoveBox et la cité, une histoire de connexion

Cette idée est née lors d’une résidence artistique au sein du Fablab de Grenoble. Bien loin d’imaginer une start-up, Jean se lance sans prétention dans la création d’objets « inutiles, mais vecteurs d’émotion »…La LoveBox prend forme sur le papier puis lors d’un pitch. Sam Guilaumé a un véritable coup de foudre pour le projet. Cet entrepreneur Grenoblois, co-fondateur et CEO de Movéa, épris par l’idée, prend le projet sous son aile et met Jean en relation avec des connaissances qui deviendront ses futurs mentors ou collaborateurs. Mieux encore, Sam développe également des contacts dans une toute nouvelle Cité angevine et connectée ! Et après une gestation de 2 mois en Anjou, « le projet passe du prototype fait de bouts de ficelle et de plastique au produit préindustrialisable ».

C’est donc à partir de rencontres, de partages et de connexions qu’une idée pousse les portes de la réalité. Aujourd’hui dans une phase de test jusqu’en septembre, plusieurs LoveBox partagent des centaines de petits mots au sein de couples d’amoureux.

La campagne Kickstarter prévue pour la fin de l’année s’annonce comme de jolies fiançailles et après un si bel accouchement, nous comptons sur vous pour ne pas rater la lune de miel !