Luko, un boîtier économique et sécurisant pour la maison !
11 août 2017

Luko, un boîtier économique et sécurisant pour la maison

Pour cette rentrée, la Cité de l’Objet Connecté est décidément bien accompagnée ! Nous sommes ravis de vous présenter Benoît Bourdel, CTO de Luko, votre ange gardien domestique. Ce boitier doté d’intelligence artificielle analyse votre consommation électrique en temps réel, détecte vos appareils électroménagers pour protéger, connecter et rendre votre foyer plus économe. Aujourd’hui incubé dans la fameuse Station F et accéléré à la Cité de l’Objet Connecté, découvrez vite le parcours sans faute de ce maker dans l’âme !

  • Bonjour Benoît, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai toujours été très bricolo et geek. Je suis aussi un vrai maker ! J’ai une imprimante 3D, un multimètre et un fer à souder dans ma chambre, c’est pour dire… J’adore réparer de vieilles voitures. J’ai notamment une 2 CV et une Jaguar que j’ai achetées à l’état d’épave. Je les ai retapées et suis même parti en road trip avec !
En 2011, j’ai intégré Polytechnique puis en dernière année d’école, j’ai réalisé mon master de recherche à Montréal. J’ai travaillé à rendre les réseaux de distribution électrique plus intelligents (smart grids), notamment en utilisant les dernières avancées du Deep Learning (intelligence artificielle). En parallèle, j’ai commencé à réfléchir à une idée de start up basée sur des chauffe-eaux connectés. Puis rapidement, j’ai bricolé différents prototypes dans mon garage. Le premier capteur de Luko a vu le jour à ce moment-là, un peu par hasard.

  • Peux-tu pitcher la start-up et le produit Luko ?

Notre mission est simple : « Protect your nest », ce qui signifie « Protège ton foyer », et ce à l’aide de hardware low cost et de plug and play.
La première solution qu’on a lancée, c’est Luko Home Guardian. Concrètement, c’est un petit boîtier que tu colles en trois secondes sur ton compteur électrique, qui va lire la consommation en temps réel. Grâce à nos algorithmes de machine learning, nous arrivons à détecter automatiquement les appareils en fonctionnement et savoir comment et quand ils consomment de l’énergie.
En quelque sorte, avec un seul boîtier on connecte l’ensemble des appareils électriques traditionnels de la maison. Luko protège votre foyer en vous alertant en cas d’anomalie : fer à repasser resté allumé, congélateur en panne… ou tout simplement si votre machine à laver est finie. Grâce à l’application, tu peux connaître en temps réel ta facture d’électricité, mais aussi apprendre comment réduire efficacement ta consommation grâce à des conseils personnalisés.

Luko est disponible dès aujourd’hui au prix de 59€ sur getluko.com.

  • Quels sont les usages que vous avez identifiés avec votre objet et in fine quels sont les bénéfices pour le client ?

Aujourd’hui, ce qu’on apporte tout d’abord, c’est une compréhension de ta consommation sur chacun des postes de dépenses. Tu peux savoir combien te coûte la consommation électrique de ton réfrigérateur, ton four, ton chauffage… Une fois que Luko a appris les habitudes de ta maison, c’est un véritable ange gardien qui vient prévenir des activités et dangers par SMS. Plaques électriques ou four restés allumés, activité électrique au milieu des vacances, arrivée de vos locataires Airbnb…
Le dernier usage, c’est ce qu’on pourrait appeler une timeline de la consommation du foyer : tu as accès à un historique de tout ce qui s’est passé dans ta maison.

  • Quelle catégorie convient le mieux à Luko : smarthome, greentech, silver innovation, e-security..?

On a créé Luko sur le constat que la domotique ne fonctionnait pas aujourd’hui (moins de 5% des foyers français équipés). Aujourd’hui smarthome rime trop souvent avec gadget cher et inutile. Luko est au croisement de ces univers : smarthome, greentech, silvereco et e-security… avec pour grande différenciation : être 10x moins cher.

  • Quelles sont les prochaines grandes étapes qui vous attendent ?

Nous apportons une réponse pour réduire les risques domestiques et augmenter la sécurité de votre chez vous. Notre prochaine grande étape est donc de travailler avec des assureurs et plus particulièrement des assureurs habitations. Dans cette optique, nous lançons une nouvelle version de Luko en septembre 2017 et allons annoncer un partenariat avec un important assureur mutualiste.

  • Comment as-tu lancé ta start-up ?

Luko, un boîtier économique et sécurisant pour la maison !

Will et Benoît de Luko à la Cité de l’Objet Connecté

Pendant mon master de recherche à Montréal avec Polytechnique, dans le cadre d’un double diplôme avec l’X en France, j’ai fait de nombreuses recherches sur la création de start-ups. J’ai toujours eu cette envie de lancer ma propre boîte avec la culture et les valeurs qui me tiennent à coeur. Une fois mes diplômes en poche, je me suis lancé en solo puis j’ai rapidement rencontré mon associé, Raphaël qui me complète très bien. En binôme, nous nous sommes lancés à plein temps sur Luko avec une volonté : construire une solution accessible au plus grand nombre.
Finalement, ce n’était pas si compliqué que ça : il faut savoir se remettre en question en permanence, tout en prenant rapidement une multitude de décisions pour agir. C’est un équilibre à trouver.

  • As-tu eu des soutiens ?

Nous sommes incubés à HEC depuis les tous débuts. Cela nous procure un cadre de travail et la possibilité d’échanger avec d’autres start-ups. Il est capital d’avoir des pairs qui ont rencontré les mêmes problèmes pour être guidé. Depuis un mois nous avons déménagé à Station F qui nous offre des conditions royales pour avancer encore plus vite, gagner en visibilité et rencontrer encore davantage d’acteur de l’écosystème.

  • En tant que première start-up de la Cité de l’Objet Connecté incubée à Station F, peux-tu nous en dire plus ?

C’est très beau, grand et lumineux : on y est vraiment bien. Cet open space de 3 000 postes est étonnamment calme, ce qui est très agréable et stimulant pour travailler.

  • Qu’est-ce qui a été LE déclic selon toi pour te lancer dans l’aventure Luko ?

Il y a plusieurs déclics. Nous avons remporté en décembre 2016 un appel à projet du Ministère de l’Environnement, « la Greentech Verte » qui nous a vraiment lancés.  Ma rencontre avec Raphaël Vullierme, désormais le directeur et CEO de la start-up, fut également décisive. C’était un camarade de classe de mon frère à HEC, il s’occupe désormais de la partie business et commerciale.  De mon côté, je gère la partie technique en tant que CTO. On est très complétaires !

  • Sur votre site, vous dites « Fièrement fabriqué en France », en quoi est-ce une fierté pour vous ?

C’est une évidence… Au final, c’est rendre un peu tout ce que j’ai reçu à Polytechnique, mes études étant payées par l’état. C’est donc important de développer des produits, créer de l’emploi et d’innover en France. Ce qui ne nous empêche pas d’être très internationaux : la moitié de notre business est déjà hors de nos frontières et notre équipe est très Européenne.

  • En quoi la Cité vous a aidés dans réalisation de ce projet ?

Luko à la Cité de l'Objet Connecté

La première fois que j’ai entendu parler de vous dans le cadre de la Greentech Verte, un des membres du jury m’a dit « Il faut que tu contactes la Cité de l’Objet Connecté ! »
Ensuite, lorsque nous avons cherché à produire les 200 premières pièces de notre produit bêta, j’ai contacté la Cité qui connaît très bien le monde des start-up. Leur écoute, leur flexibilité et l’agilité de leurs lignes de production en font le partenaire idéal pour une start-up hardware qui débute son industrialisation. Nous sommes arrivés avec un prototype fait dans un garage, et nous sommes partis avec un produit industrialisable et commercialisable. D’ailleurs, nous poursuivons l’aventure ensemble avec la production de la nouvelle version.

  • Comment voyez-vous votre société dans 5 ans ?

Nous aurons développé un ensemble de produits pour protéger l’intégralité de ta maison.  Nous développons déjà d’autres projets du même type, pas chers et très simples à installer (eau, gaz, porte…). Affaire à suivre ! Au niveau business, la solution Luko sera intégrée à tout contrat électrique et police d’assurance habitation qui se respecte en Europe et ailleurs.

  • Un conseil pour de futurs entrepreneurs / start-ups ?

Il faut avant tout s’entourer. Je recommande de se rapprocher des structures comme des accélérateurs ou des incubateurs, et ne pas rester tout seul, essayer de rencontrer un maximum de personnes. Il faut confronter son idée à la réalité du marché au plus vite et être à l’écoute de l’expérience utilisateur pour éviter de travailler sur des projets qui ne trouveront pas d’acheteurs. Enfin, choisissez un projet qui réponde à vos valeurs, à ce qui vous porte à coeur. Ainsi, vous vous lèverez chaque matin avec l’envie d’aller plus loin.