velco
18 juillet 2016

Velco présente Wink, le guidon connecté !

Le passage du Tour de France 2016 à Angers fut l’occasion de présenter le vélo comme le moyen de transport urbain de demain. Que soit d’un point vu écologique, médical ou économique, la bicyclette a de l’avenir… Encore faut-il lui en donner les moyens ! Velco, jeune startup de l’ouest de la France relève le défi avec le premier guidon connecté multi-usage.

Wink, un projet d’avenir

le premier guidon connecté multi-usage.

Selon l’Institute for Transportation & Development Policy, une ville favorisant les déplacements en vélo pourrait faire une économie globale à hauteur de 24 000 milliards de dollars. « Les municipalités pourraient réaliser des économies en matière d’infrastructure. Un exemple simple : la réduction de la demande en espace de stationnement pour véhicules », explique Lewis Fulton, coauteur de l’étude. Cette idée de guidon connecté, imaginée par la startup Velco, composé de trois visionnaires de l’ESEO d’Angers et de Centrale-Audencia-Ensa à Nantes, s’inscrit ainsi dans une autre idée de la Ville

« Le vélo est un transport du futur, notre produit est aujourd’hui la seule solution complète pour rendre sa pratique plus simple, plus innovante et plus sécurisée », nous explique Pierre Regnier, président de la jeune start-up.

The futur is now

Avoir la tête dans le guidon prend ainsi une tout autre signification grâce au guidon intelligent “Wink”. Proposant de multiples fonctionnalités, adaptable à tout type de vélo de ville ou VTT, Velco a déjà “disrupté” le monde des deux roues. Les systèmes de vélos en libre-service ont démocratisé l’utilisation commune du moyen de transport, Velco lui donnant une dimension modulable et connectée.

Comme vous pouvez le constater, l’objet se veut épuré et sobre. Couplé à une application mobile, il permet  tout d’abord de localiser son vélo en cas de vol, une notification avertissant son propriétaire. Le GPS intégré permet de le retrouver, seul, ou accompagné des forces de l’ordre, avec lesquelles Velco est déjà partenaire. Rappelons qu’en 2013, 400 000 vélos ont été volés en France. Soit un toutes les minutes et 19 secondes… Si cet état de fait a déterminé la base du projet, la startup va plus loin et tente de résoudre grâce à un seul objet, les principaux freins au développement du vélo en zone urbaine.

zCctMjFr

 

Un guidon évolutif

Dans cette optique, le guidon connecté guide son utilisateur, et ce de façon intuitive. Rentrez votre destination sur l’équivalent d’un Google Map et suivez les indications directement sur votre guidon : vous êtes arrivé à votre destination. Fini le vélo à une main pour tenter de consulter son smartphone en rentrant de soirée (…20% des accidents à vélo sont à cause de l’utilisation des smartphones et autres formes de GPS) ! À ce dispositif de guidage s’ajoute des phares intégrés, la visibilité étant un autre problème majeur de la pratique du vélo ; il était tant de se passer de cette fameuse dynamo encore intégrée au Vélib, Bicloo voire sur votre vélo…

Comme nous l’avons évoqué, Velco voit loin. En améliorant la sécurité du cycliste, la startup tente de révolutionner le rapport Ville dans nos vies de tous les jours, mais Wink voit l’avenir et se veut également évolutif. D’autres services sont déjà en cours de réflexion comme l’envoi automatique d’un SMS  en cas d’accident à une liste de contacts enregistrée.

« Nous souhaitons que Wink, au-delà d’un guidon connecté, devienne un véritable partenaire de la pratique du vélo, non seulement pour le cycliste, mais également pour tous les acteurs de la ville (exploitants de vélos libre-service, loueurs, communautés d’agglomération), et ce, afin de relancer la dynamique du vélo en milieu urbain », Pierre Régnier, Président de Velco.

La Cité de l’objet connecté, un partenaire technique

Actuellement en phase de développement, le premier prototype de Wink fut présenté au grand public lors de la troisième étape du Tour de France sur le village du vélo : Angers Connected Bike. Encore en phase de test, sa commercialisation est prévue pour le début de l’année 2017.

Si le projet se concrétise aujourd’hui, les trois entrepreneurs soulignent un parcours semé d’embûches qu’ils n’auraient pas forcément évité sans l’aide d’un réseau de professionnels. Incubé au sein de l’Audencia à Nantes, c’est aux côtés de l’ESEO et au sein de la Cité de l’Objet Connecté qu’ils ont pu résoudre de nombreux verrous technologiques.

“Intégrer des technologique d’un smartphone dans un guidon n’est pas évident. Se rapprocher de nombreux experts notamment mécaniques pour le développement du guidon fut essentiel.” souligne Pierre.

Le guidon pourra être pré-commandé dès le 1er octobre pour un prix de 149 euros sur la plateforme Kickstarter et l’application commandée sur l’AppleStore ou GooglePlay.

La Poste, entre autres, s’est déjà montrée intéressée pour le tester pour ses facteurs, on peut ainsi compter sur Velco pour favoriser la transition du tout-voiture vers une mobilité urbaine intelligente et durable.