Numa Iot Angers
9 janvier 2018

Rejoignez le programme d’accélération NUMA Angers IoT !

NUMA, l’accélérateur de référence en France soutient depuis 15 ans les entrepreneurs tech qui tentent de répondre aux enjeux mondiaux de 2030. Rien de plus normal que de le voir s’installer à Angers en 2018 ! Si le lancement de NUMA Angers IoT fut annoncé lors du dernier World Electronics Forum, il nous tardait d’en savoir plus sur cet accélérateur dédié aux startups de l’IoT prochainement hébergé au sein de la Wise Factory. Romain Amblard, Directeur du développement et des partenariats, nous présente ce programme ambitieux à destination des meilleures startups d’Europe !

Emmanuelle Leclerc : “Bonjour Romain, peux-tu te présenter ?”

Romain Amblard, Directeur du développement et des partenariats du NUMA Paris

Romain Amblard – Numa Angers IoT

Romain Amblard : “Cela fait plus de deux ans que je travaille chez NUMA, je développe et coordonne les programmes d’accélération à travers le monde.

Je suis issu du monde de la communication, avec plusieurs expériences en agences et startups notamment chez Deezer. J’avoue avoir un attachement particulier pour Angers, en tant qu’ancien élève l’ESSCA et co-gérant d’un restaurant dans le Maine-et-Loire au sud de Saumur.

EL : “Comment définir NUMA ?”

RA : “C’est un hub d’innovation avec une approche centrée sur l’humain. C’est d’ailleurs un néologisme formé des termes “numérique” et “humain”. Notre mission est de transformer l’humain et accélérer les projets innovants des startups et grands groupes.. Intégrer NUMA, c’est une façon de se préparer aux métiers de demain.

Nous accompagnons ainsi des startups de tout niveau dans huit pays, 11 villes. Angers étant désormais la 11e.

Nous mettons en place des programmes d’accélération dit « early stage » en Russie, Mexique et Maroc. De même, nous portons un accompagnement basé sur la croissance business à Paris, Barcelone et Bangalore pour des projets plus matures. Nous avons également des programmes de “passage à l’échelle” facilitant l’internationalisation. L’un à New York pour les startups souhaitant s’installer aux États-Unis et l’autre à Station F, pour celles intéressées par la France.

Ces différents programmes d’accélération couvrent tout le parcours d’une startup, de sa création à son développement international. Notre accompagnement se construit tout d’abord au travers d’un lieu où les différents protagonistes partagent et échangent afin de s’accélérer entre eux. Au cours d’une période allant de 3 à 5 mois, ces promotions sont confrontées à un certain nombre de méthodologies pour les amener à évoluer rapidement. Nos programmes d’accélération sont un mélange de méthodologies, d’interpersonnel, de business, d’expertise et de mentorat.”  

NUMA Angers IoT

EL : “Pourquoi lancer NUMA Angers Iot ?”

RA : ”Suite à des discussions avec la Ville d’Angers et Angers French Tech, nous avons fait le constat qu’il était intéressant de pour nous collaborer :

  • Car de plus en plus de startups IoT viennent frapper à nos portes et, jusqu’à maintenant, nos différents programmes d’accélération ne répondaient pas totalement aux demandes très spécifiques de ce secteur.
  • Car nos sujets se sont alignés dans une démarche globale : bouger les lignes. Nous pensons réellement que l’IoT va changer le monde. Animer des objets qui ne l’étaient pas, cela va révolutionner la santé, l’industrie, la mobilité et bien d’autres secteurs.

Nous recherchons d’ailleurs un program manager pour venir compléter notre équipe qui sera en charge opérationnellement du premier jour de l’appel à candidatures jusqu’au dernier du programme.”

EL : “Quel sera le programme pour les heureux candidats retenus ?”

RA : “Huit projets seront sélectionnés sur toute l’Europe pour être accompagnés pendant cinq mois, à partir d’avril 2018.  

Ce programme se divise en deux parties :

  • Entrepreneuriat, pour développer la partie business
  • Manufacturing, se focalisant sur les aspects industriels et techniques du projet (hardware, mécanique, software…).

Toute la panoplie d’un projet IoT avec sa complexité très spécifique en somme. 80 000 € seront par ailleurs investis sur chacune des startups en contrepartie d’une prise de participation ultra minoritaire.

Au cours de cette accélération, le porteur de projet finalisera son prototype et sera amené à produire une présérie avec les partenaires locaux. Parallèlement, le porteur de projet aura travaillé sur son marché, les techniques de vente et sa cible. Il bénéficiera ainsi d’un accompagnement business très précis des unités économiques de sa startup.”

EL : “Quels sont vos partenaires pour NUMA Angers IoT  ?”

RA : ”Nous sommes épaulés par plusieurs partenaires comme la Caisse des Dépôts, et différentes banques locales sur la partie business. Concernant l’accompagnement industriel, nous travaillons avec la Cité de l’Objet Connecté, le réseau We Network et Cap’tronic. Ce réseau partenaire est amené à se développer avec des partenaires nationaux et internationaux, pour renforcer la proposition de valeur du programme.”

EL : “Comment les porteurs de projet peuvent-ils candidater, quelles sont les conditions ?”

RA : ”La première sélection se fera via notre site internet. Une évaluation des candidatures sera réalisée par des experts. Nous rencontrerons une première sélection de trente à cinquante dossiers. Un comité d’investissement déterminera huit startups sur une vingtaine de projets finalistes.

Il y a quatre critères importants. Il faut :

  • être à la phase de projet et non de l’idée
  • une équipe forte et complémentaire, dédiée, avec des idées et une vision; postuler seul est quasi-éliminatoire
  • un prototype fonctionnel avec des interactions software et des éléments hardware. Nous n’accélérons pas des idées, mais leur exécution. Autrement dit, nous n’accélérons pas des projets sur PowerPoint…
  • et de la passion ! Il est nécessaire d’être habité par le sujet et de le maîtriser

Nous avons une phase de sélection très exigeante : moins de 3 % des projets mondiaux présentés sont ainsi accélérés au sein de NUMA.”

EL : “As-tu des conseils à donner aux futurs candidats porteurs de projets IoT ?”

RA : ”Au final, notre phase de sélection est déjà un très bon test en soi. Répondre à notre questionnaire, c’est déjà être accéléré en quelque sorte. Cela fait sept ans que nous sommes dans cette démarche et vous devrez répondre à ce genre de questions face à des investisseurs ou des clients. C’est ainsi une occasion de réfléchir aux éléments les plus critiques du projet. Mon premier conseil est donc relativement simple : prenez le temps de bien penser ce questionnaire.

Il ne faut pas sous-estimer la complexité et les challenges que représentent un projet IoT. Il y a une dimension pluridisciplinaire indéniable pour réussir.

Il ne faut pas non plus sous-estimer la valeur d’un programme d’accélération. Vous allez en prendre plein la figure, faire, défaire, refaire et enfin mieux faire. C’est dur, mais ça vaut le coup, surtout dans l’IoT où le tunnel industriel et business peut être très long et beaucoup ne s’en relèvent pas !

Enfin, il faut bien évidement une forte motivation ! Les mentors vont vous challenger, les experts également, ça va bouger… Si c’est avant tout avec bienveillance, il faut la volonté d’aller plus vite et de se lancer à 100 %, voir plus, dans son projet.”