23 juin 2016

Qowisio lance son réseau très bas débit pour l'IoT !

Le mercredi 8 juin 2016 fera date dans le paysage numérique angevin.Un an après avoir levé 10 millions d'euros pour déployer son réseau public IoT en France, Qowisio, actionnaire de la Cité de l'objet connecté, vient de lancer officiellement son réseau, et avec la manière. Des dizaines d'articles dans la presse soulignent une offre bousculant le marché avec une licence au prix annuel de 10 centimes d'euro par objet. Tout un symbole.

Un opérateur de réseau nouvelle génération

Qowisio propose un réseau très bas débit d’antennes longue portée diffusant à basse fréquence qui s’appuie sur la technologie UNB (Ultra Narrow Band), également compatible LoRa. Vous suivez toujours ?
Cette technologie permet aux objets connectés de dialoguer entre eux, avec une très faible consommation, une grande autonomie et une très longue portée. Contrairement à d’autres réseaux, Qowisio favorise l’interopérabilité entre objets, capteurs et réseaux IoT du marché.

L’offre comporte :

  • Un capteur/objet connecté,
  • La connectivité réseau
  • L’application mobile de restitution des données.

En termes de connectivité, Qowisio met en avant un modèle économique qui revient au client à 10 centimes par an et par objet et ce, sans contrainte de volume ni ticket d’entrée : « Nous ne voulons pas que la connectivité IoT soit un frein pour les start-ups qui se lancent » revendique Cyril Le Floch.

Au cours de cette soirée du 18 juin, Qowisio invite ses clients à témoigner afin de présenter leur collaboration et montrer de quelle manière ils participent au développement de l’Internet des objets..

 

Des ambitions affirmées

  • Un développement économique rapide

Depuis la dernière levée de fonds en juin 2015, Qowisio est passé de 10 salariés à 35, répartis à Angers, Paris et dans le tout nouveau bureau d’Austin (Texas, USA)…  Un développement somme toute logique après 6 ans passés à l’export, principalement en Afrique, Moyen-Orient et Europe de l’Est, pendant lesquels la startup a installé des réseaux privés et peaufiné son expertise R&D. Déjà présent dans 29 pays, Qowisio compte une cinquantaine de clients dans le monde. En 2015, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 6,2 millions d’euros pour un résultat net d’1,1 million.  

  • L’objet et l’usage au centre

Pour Qowisio, l’objet et l’usage constituent le centre de l’écosystème IoT. Le modèle du forfait hérité de la téléphonie mobile n’étant pas adapté, Qowisio est convaincu que l’abonnement est un frein à l’explosion du déploiement massif des objets connectés.

Le très bas débit autorise l’application de nombreux usages grâce à un coût d’accès beaucoup plus faible et l’opérateur nouvelle génération propose aux PME et aux startups des objets prêts à l’emploi supportés par son réseau.   

  • Un acteur local aux visées internationales

Ancré au sein d’un territoire angevin, riche depuis toujours en entreprises électroniques (Bull, Thomson, Packard Bell…), Qowisio affirme son appartenance à une identité locale historique, ce qui ne l’empêche pas de continuer son expansion internationale. D’après Guillaume Houssay, CEO North America et co-fondateur, « L’installation à Austin est une première étape…Cette nouvelle implantation démontre l’audace et l’ambition de notre entreprise et illustre parfaitement notre stratégie de développement sur les marchés américains et européens. »

La soirée du 8 juin se termine par un geste inaugural des 5 fondateurs et de M. le Maire Christophe Béchu, ouvrant le réseau Qowisio au public et symbolisant les nouvelles perspectives de développement de la startup.